Un avion de A à Z – 2ème partie – Cockpit d’un avion de ligne

Nous allons découvrir ici le poste de pilotage d’un Airbus A320. Il s’agit d’un des avions les plus répandus au monde et on retrouve la même organisation dans le cockpit de la majorité des avions de ligne actuels.

(Cet article fait suite à la « description du cockpit d’un avion léger »).

cockpit-A320-horizontal

A première vue, il y a des boutons partout et on se demande à quoi ils peuvent bien servir. Ne vous êtes-vous jamais demandé si les pilotes savent vraiment pourquoi il y en a autant ? En réalité, une fois qu’on a compris la logique et l’organisation de ce bureau un peu particulier, ça devient tout naturel : c’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article !

cockpit-A320-vertical

Tout d’abord, de façon très générale, distinguons quatre parties :
→ 1 : Au-dessus de la tête des pilotes se trouve un panneau avec plein de boutons
→ 2 : Le bandeau de réglage du pilote automatique
→ 3 : Les écrans sur lesquels s’affichent les informations principales pour les pilotes
→ 4 : Entre les deux pilotes, les manettes de puissance des moteurs, les ordinateurs de bord et des radios pour communiquer avec les contrôleurs aériens.

Commençons notre visite par le haut pour descendre au fur et à mesure :

 

1) Au-dessus de la tête des pilotes :

overhead-panel-A320

Ce panneau avec plein de boutons permet de contrôler les différents systèmes de l’avion : lumières et phares, dégivrage, pressurisation, air conditionné, électricité, carburant, hydraulique, extincteurs dans les réacteurs,…

close-up-overhead-panel-A320

L’A320, c’est une sorte d’avion pour les nuls : si on a un doute, « c’est comme le Port-Salut, c’est écrit dessus ».

En haut à gauche, « ANTI-ICE » : trois boutons pour activer les systèmes de dégivrage des ailes, du moteur gauche et du moteur droit.

« PROBE / WINDOW HEAT » : pour dégivrer les sondes à l’extérieur de l’appareil (sondes Pitot par exemple) ainsi que le pare brise (comme dans votre voiture…)

« CABIN PRESS » permet de régler manuellement la pressurisation de la cabine (en cas de panne du système automatique).

« EXT LT » pour allumer ou éteindre les lumières extérieures de l’avion : plusieurs types de phares, des lumières sur les ailes, sur le train d’atterrissage, des feux à éclats (type gyrophare).

« APU » deux boutons qui servent à allumer un petit réacteur qui permet entre autres d’alimenter l’avion en électricité et en air conditionné lorsqu’il est au sol.

« INT LT » : les lumières intérieures de l’avion cette fois-ci.

« SIGNS » : vous savez, le « DONG » que vous entendez régulièrement en avion, qui signifie que les passagers doivent s’attacher, c’est le bouton « SEATS BELTS ». Juste à droite le « NO SMOKING » puis l’éclairage des sorties de secours.

Vous avez à présent une idée plus précise de ce qui se trouve au-dessus de la tête des pilotes. Il faut cependant ajouter que la majorité de ces boutons reste en position « normale » la plupart du temps et qu’ils sont surtout utilisés dans des situations inhabituelles.

 

2) Le bandeau, juste sous le pare-brise :

glareshield-A320-numerote

Et voici le fameux pilote automatique, ou plutôt les boutons par lesquels les pilotes vont lui envoyer des ordres :

→ 1 : Le bouton de gauche permet de sélectionner la vitesse à laquelle on veut que l’avion vole. On sélectionne une valeur en tournant le bouton et celle-ci s’affiche juste au-dessus (ici 100 noeuds).
→ 2 : Juste à droite, la même chose pour choisir le cap, c’est à dire la direction dans laquelle on veut voir aller l’avion (ici le cap 324).
→ 3 : Le troisième bouton a pour fonction de sélectionner une altitude (ici 2000 pieds).
→ 4 : Et le quatrième et dernier sert à choisir une vitesse verticale, c’est à dire la vitesse à laquelle on veut monter ou descendre (ici +0000, on ne monte pas, on ne descend pas).

 

3) Les écrans que vous ne pouvez pas louper :

Passons ensuite à des choses connues. Si, si, il y en a ! Souvenez vous, dans l’article sur le cockpit d’un avion léger, nous nous intéressions aux instruments servant au pilotage et à la navigation.

Dans un avion de ligne, on retrouve les mêmes informations mais présentées légèrement différemment, sur un écran qui affiche tous les paramètres principaux de vol : un horizon artificiel au milieu, la vitesse à gauche, l’altitude à droite et la direction dans laquelle on va en bas.

A côté de cet écran, un deuxième présente tout ce qu’il faut pour naviguer : une carte sur laquelle les pilotes vont pouvoir afficher plein d’informations pour savoir précisément où ils se trouvent.

PFD-ND-A320

A milieu, deux écrans donnent aux pilotes des informations sur les systèmes de l’avion : l’électricité, l’air conditionné, la pressurisation de la cabine, les paramètres des moteurs, etc. En fait grâce à ces interfaces l’avion communique avec les pilotes pour leur dire si quelque chose ne va pas.

partie-basse-tdb-A320

Pas trop déçu de savoir qu’on ne peut pas regarder de match de foot sur ces télés ?

 

4) La partie centrale qui ne sert pas (uniquement) à poser le café !

pylon-A320

Tout en haut, à gauche et à droite, deux grosses « Game Boy » : il s’agit des interfaces avec les ordinateurs de bord de l’avion. Avant chaque vol, les pilotes vont programmer la route prévue, la météo du jour, le chargement de l’avion, la quantité de carburant, etc. Tout un tas d’informations qui permettront à l’appareil de faire des caluls pour optimiser le vol et simplifier la vie des pilotes. Une invention géniale !

Au centre de ce qu’on appelle le « pylone » se trouve le bloc de manette des gaz, qui permet de régler la puissance appliquée sur chaque moteur (ici il y a deux manettes, car deux moteurs sur l’avion). Quand on avance les manettes la puissance augmente, et inversement.

Juste en-dessous, les deux petits leviers sur lesquels sont marqués « ENG 1 » et « ENG 2 » sont tout simplement les démarreurs de chaque moteur. Il n’y a donc pas besoin de clef de contact pour mettre en route un avion !

Enfin, sur les côtés, les dizaines de tout petits boutons permettent de régler les radios servant à communiquer avec les contrôleurs aérien, le personnel de cabine ou encore les techniciens au pied de l’avion.

 

Nous voilà arrivés à la fin de cette visite dans le cockpit d’un avion de ligne qui avait pour but de vous faire découvrir l’organisation générale du poste de pilotage. Nous n’avons bien sûr pas pu évoquer la fonction de chaque bouton ou manette, mais l’objectif de cet article était de vous donner une idée générale, une vue d’ensemble de ce qui est surnommé par beaucoup de pilotes « le plus beau bureau du monde » !

 
Pour être informé de la publication de chaque nouvel article (un e-mail par semaine maximum), merci d’entrer votre Prénom et votre adresse Email ci-dessous :

 

By | 2016-12-09T18:55:51+00:00 29 décembre 2014|Technique|19 Comments

About the Author:

Pilote professionnel, instructeur et ingénieur aéronautique, je suis le fondateur du site "Comment ça vole ?" et me passionne pour la vulgarisation aéronautique ! Ca tombe bien, non ?

19 Comments

  1. Super article 29 décembre 2014 at 15h57 - Reply

    Super sympa !

    J’ai découvert ce site il y a quelque jour et je le trouve très intéressant, j’apprécie vraiment la manière dont les explications sont données.
    Vive la « vulgarisation de l’aéronautique ! »

    PS : Le cockpit change des petits avions de club ! :p

    Continuez comme ça
    Amicalement
    Geoffrey

    • Julien 29 décembre 2014 at 16h37 - Reply

      Bonjour Geoffrey,
      Merci pour ce commentaire ! C’est sûr qu’il y a un peu plus de choses que dans un avion d’aéroclub 😉
      Bonne continuation et à bientôt pour un nouvel article.
      Julien

  2. faouzou 29 décembre 2014 at 22h06 - Reply

    Très satisfait je me replonge dans mes cours de navigation je trouve très méthodique et pédagogique à la fois simple les détails et les informations pour permettre à un non initié de comprendre Bravo et félicitation
    cordialement
    faouzou un ancien de l’académie de l’aviation civile R A Egypte

  3. Néhémie 3 juin 2015 at 11h04 - Reply

    Merci beaucoup pour vos explications!!!!
    C’est simple et comprehensible pour nous.

  4. lucas 2 décembre 2015 at 19h58 - Reply

    Merci pour vos explication je trouve ce site génial !!
    j’ai 13 ans et j’aimerai m’inscrire a un aéroclube!

  5. collet 29 février 2016 at 19h40 - Reply

    top bieng

  6. Paul Hervé 21 mars 2016 at 5h05 - Reply

    Top Site. Enfin j’ai mes réponses sur le mythe que constitue le fonctionnement d’un avion. Merci et bon courage pour ces leçons.

  7. Noi Phommachanh 12 mai 2016 at 14h52 - Reply

    Bonjour oui un tres beau article moi qui croyait tout ca est du chinois mais tres bien expliqueries merci…

  8. kamenan 14 juillet 2016 at 11h47 - Reply

    moi aussi j’ai apprécier cela vraiment sa ma beaucoup plus la façon dont vous expliquez et je vous souhaite une bonne continuation.Que DIEU vous bénisse.

  9. dylan 23 décembre 2016 at 19h31 - Reply

    je viens a peine de le découvrie et j’aime en plus j’aime les avions

  10. Thiervin 24 décembre 2016 at 16h58 - Reply

    Merci pour cet article.
    Ancien pilote privé j’ai trouvé vos commentaires très explicites.

  11. Philippe 19 février 2017 at 20h58 - Reply

    Merci pour vos explications simples mais denses qui nous permettent de comprendre simplement ce qui nous était un mythe. Bon courage à vous. Que le Saint Esprit vous inspire davantage.

  12. Glenitho 26 février 2017 at 0h32 - Reply

    Très intéressant ces explications.
    j’ai plus apprécié celles concernant le panneau supérieur qui m’ont été très utile

    L’aviation est un domaine qui me fascine énormément!
    Pour l’instant je me limite à mon simulateur de vol.

    J’aimerai savoir si vous prrmettez, ou se trouve le bouton de l’inverseur de pousser.
    Merci et bonne suite.

    • François 13 juin 2017 at 9h16 - Reply

      L’inverseur de poussée est sur les manettes de gaz situées au centre sur la photo …. En avant toute c’est plein gaz …… Comme sur la photo c’est position neutre ……. En tirant encore plus vers toi soit zone orange sur le tableau c’est l’inverseur de poussée

  13. lahcene 28 juin 2017 at 20h31 - Reply

    J’ ai eu le bonheur de « voler » en simulateur de vol a320, c’ est vraiment passionnant, les principes sont relativement faciles à comprendre, cela reste un métier difficile et passionnant à la fois. Vos explications sont très claires, merci!

    • Julien 1 juillet 2017 at 11h45 - Reply

      Super que l’expérience vous ait plu ! Les simulateurs grand public sont un très bon moyen de découvrir le monde de l’aéronautique.

  14. Bouba 18 septembre 2017 at 19h15 - Reply

    Je viens de découvrir ce site et je sens que je vais me régaler….j’ai fait un stage sur simulateur ça a été un grand moment pour moi..Quel regret de n’avoir pas tenté de faire ce métier..

  15. Anaïs 29 septembre 2017 at 14h27 - Reply

    Bonjour j’aurais besoin de savoir dans combien de mètres carré le pilote de ligne se trouvent t-ils (se serait pour une analyse) dans le cockpit

  16. BELLIL 7 octobre 2017 at 20h19 - Reply

    Bonjour Madame,Mademoiselle,Monsieur,étant passionné d’aéronautique,j’aimerai être aux commandes,savoir utiliser les différents boutons,mieux connaître leurs utilisations (des boutons),lorsque l’on décolle,les paramètres,changer de direction,etc, savoir atterrir,ralentir,j’ai contacté l’aéroport de Lyon,j’attends d’être contacté.
    Cordialement
    M BELLIL

Leave A Comment